Utilisée par de plus en plus de praticiens, la photographie dentaire répond à un besoin documentaire et tend aujourd’hui à prendre de plus en plus de place dans le suivi des traitements. 

En effet, elle présente de nombreux avantages : communication facilitée avec les patients comme avec les professionnels, aspect médico-légal, outil de diagnostic, création d’une bibliothèque de cas cliniques, auto-évaluation…

Malgré cela, la photographie dentaire souffre encore de nombreuses idées reçues qui peuvent devenir un frein :

  • La photographie dentaire est complexe et chronophage
  • La photographie dentaire nécessite une formation préalable 
  • Le matériel devient vite obsolète et représente un investissement financier important

Alors, afin de vous réconcilier avec la photographie dentaire, si tel n’est pas déjà le cas, voici quelques arguments en sa faveur : 

  • La photographie dentaire est complexe et chronophage ?

La photographie dentaire n’est pas plus complexe que beaucoup des procédures que vous réalisez au quotidien dans votre cabinet. 

Comme pour tout apprentissage d’une nouvelle technique de travail, elle nécessite surtout de l’implication, de la patience et de la persévérance

  • La photographie dentaire nécessite une formation préalable ?

Bien évidemment, et comme pour toute nouvelle technique de travail, le praticien a donc maintenant besoin d’acquérir certaines compétences photographiques tout en apprenant à respecter les critères exigés par les canaux de diffusion, selon l’usage qu’auront ses photographies. 

Cependant, dans un domaine professionnel où les techniques évoluent régulièrement, grâce notamment aux nouvelles technologies, vous êtes déjà habitués à développer de nouvelles compétences pour obtenir des résultats toujours meilleurs !

  • Le matériel devient vite obsolète et représente un investissement financier important ? 

Le choix du matériel pour la photographie dentaire dépend avant tout de l’utilisation que vous souhaitez en faire. 

Si l’obsolescence est en effet bien réelle, elle ne doit cependant pas être un frein à votre utilisation de la photographie dentaire dans votre pratique quotidienne. 

Découvrons maintenant plus en détail pourquoi la photographie dentaire est une méthode indispensable et innovante à l’odontologie moderne. 

Pourquoi intégrer la photographie dentaire à sa pratique ?

  • Un cliché fidèle

Le premier avantage, duquel découle plusieurs autres utilisations, est que la photographie dentaire permet d’enregistrer avec fidélité les situations cliniques de la cavité orale

  • Une « preuve » médico-légale 

La photographie dentaire est donc un enregistrement fidèle et une pièce à part entière du dossier médical d’un patient. Cette « preuve » permet de s’assurer un outil médico-légal de poids et de s’affranchir ainsi des éventuelles conséquences des traitements ou des projets thérapeutiques précédents s’ils s’avéraient non conformes. 

Avant toute prise de photo, il est bien évidemment recommandé d’obtenir le consentement du patient signé sur un formulaire indiquant dans quels cas seront utilisées les photographies et de le conserver soigneusement dans son dossier médical.

  •  Un outil de diagnostic fiable

Au même titre que la radiographie, la photographie dentaire est un outil de diagnostic fiable et efficace. Elle est donc d’une aide essentielle pour la conception d’un plan de traitement puisqu’elle facilite le recueil de données, le diagnostic clinique, le relevé de couleur et le suivi thérapeutique.  

Lors de l’examen initial, des éléments peuvent être omis ou oubliés, la photographie dentaire permet alors de revenir dessus plus tard pour réanalyser l’état dentaire. 

  • La communication avec le patient

Une explication visuelle est plus claire et donc, mieux comprise par le patient qui n’est pas forcément expert en odontologie. Illustrer les étapes de son plan de traitement avec des “cas types” permet alors au patient de le comprendre, de se l’approprier et de se projeter dans le traitement suggéré.

Ces cas, tirés de la base personnelle du praticien, ont aussi tendance à rassurer le patient sur la capacité du professionnel à réaliser son traitement

Et en plus de permettre un consentement éclairé du patient sur le traitement à venir, visualiser le résultat final du traitement va lui permettre de le motiver à aller au bout de son suivi

En prenant l’habitude de réaliser des clichés à toutes les étapes du traitement, cela permet de suivre et d’en répertorier toutes les étapes. En comparant ensuite les clichés réalisés à différentes étapes, il devient alors possible de suivre précisément les évolutions d’une séance à l’autre : suivre l’état de la cavité buccale, contrôler la cicatrisation des tissus, contrôler l’intégration d’une greffe, suivre le mouvement des dents lors d’un traitement orthodontique etc. 

  • La communication avec les professionnels 

Transmettre les clichés dentaires d’un patient à d’autres spécialistes va leur permettre d’analyser la photo et l’état dentaire, procédant ainsi à un pré-examen pouvant déboucher dans certains cas à une priorisation de la prise en charge du patient. 

Dans ce cas, un historique du patient est à joindre aux photographies, mais aussi un historique du traitement suivi, d’une description des lésions et des symptômes. Il est également recommandé de fournir une échelle pour faciliter l’analyse du spécialiste. 

La photographie dentaire peut également rendre compte du résultat obtenu à la suite d’un traitement pour assurer la satisfaction du patient comme du praticien et peut être envoyée au laboratoire ou aux autres spécialistes ayant pris part au traitement. 

  • L’auto-évaluation et la formation 

Archiver des photos de cas cliniques aide à l’auto-évaluation et permet d’identifier des axes de perfectionnement techniques. Avec ces représentations fidèles de l’état dentaire et des traitements, il devient alors plus facile de juger soi-même du rendu de son travail et en cas de doute, de se faire conseiller par des confrères qui pourront également visualiser les résultats.

  • Les publications scientifiques et pédagogiques

La photographie dentaire est un support incontournable à une publication scientifique ou à une présentation pédagogique afin d’appuyer et d’illustrer ses propos.

“Une image vaut mille mots” comme l’a si bien dit Confucius.

  • Communiquer en dehors du cabinet

La photographie dentaire peut également vous permettre de communiquer en externe ! 

En effet, la majorité des patients choisissent un praticien grâce au bouche à oreille. Un patient satisfait et qui peut montrer des clichés de l’évolution de son traitement à l’une de ses connaissances, peut ainsi devenir un excellent ambassadeur et vous faire une bonne publicité ! 

 

Toutes ces raisons font que la photographie prend aujourd’hui de plus en plus de place dans la pratique de l’odontologie, notamment en orthodontie, pour assurer des traitements et des échanges de qualité entre confères ou avec vos patients.

Dans un prochain article, nous verrons comment bien choisir votre matériel pour réaliser au mieux vos clichés dentaires.

Et découvrez tous les logiciels du Groupe Orqual sur www.orqual.fr.